mercredi 30 mars 2011

Paï ( Suite )

Paï est connue comme une destination plutôt routarde et la quasi absence de " bar à filles " y est pour beaucoup.
Les voyageurs de passage souhaitant s'adonner au tourisme sexuel quittent rapidement la ville... : ) 


La ville en elle même n'a pas un grand intérêt bien que l'on trouve pas mal de bars sympathiques pour faire la fête le soir venu et une offre de restauration conséquente et variée.
Je ne peux que vous conseiller le petit restaurant situé juste en face du commissariat de police . Une carte très complète , des plats servis en un temps record et d'une délicatesse absolue. Le tout pour un prix défiant toute concurrence bien entendu .


Au niveau de l'offre d'hébergement , vous n'aurez pas de mal à trouver une GH correcte en centre ville. Si vous désirez un logement plus confortable , orientez vous vers la périphérie et les collines proches ( toutes proches hein : ) ) .



Une autre solution , celle que nous avons retenue mais qui nécessite d'être motorisé , ou d'avoir une sacré envie de faire du vélo , est de se diriger vers les villages Lisu.
Sur la route , vous croiserez un village chinois haut en couleur et en continuant votre route , vous arriverez dans un petit coin de paradis.


Nous avons loué un bungalow dans un grand jardin fleuri pour la somme de 150 Thb / jour . Bien sur , le bungalow était vraiment petit et tout en bois ( avec des trous dedans ) , mais c'est aussi ça l'aventure !
Les Lisu sont très accueillants et font très bien à manger . Nous poserons donc notre sacs quelques jours ici , le temps de se reposer avant de continuer notre périple vers Fang, enfin , c'est ce que nous pensions.


Tiens , je pensais à quelque chose  , quand vous arriverez aux abords des premiers villages , les femmes travaillant dans les champs devraient porter leurs mains à leur narines ou mimer le fait de fumer...
Vous l'aurez compris , nous sommes ici à la frontière Birmane , l'opium et l'héroïne sont donc monnaie courante ainsi que la marijuana . A vos risques et périls , renseignez vous tout de même sur les peines encourues ne serait ce que pour consommation . 
Évidemment , dans un endroit aussi reculé , ce n'est pas la prison qui vous attends mais plutôt un bon gros bakchich à verser aux autorités . Ne voyons pas le mal partout bien sur , mais on ne sait jamais avec qui on fait affaire , attention à vous : )





Aucun commentaire:

Publier un commentaire