mercredi 30 mars 2011

Retour paisible

Nous prenons donc un bus direction Chiang Maï , en bon duo d'éclopés . 

A une soixantaine de kilomètres de la ville aux 300 temples , le destin nous joue encore des tours : le pneu avant gauche du bus éclate .....en ligne droite heureusement ! 
Sentant la chose s'éterniser , nous décidons de retenter un coup de stop , notre précédente tentative s'étant révélée plus que fructueuse ! 
Nous n'attendrons pas très longtemps avant qu'un Pick-Up pourtant déjà bien rempli nous invite à grimper à bord ; 1 moine à l'avant , 3 enfants et des caisses de fournitures dans la benne , le conducteur et nous . 
Il s'arrêtera encore une fois pour charger 2 américaines et une Thaï en voyage humanitaire , c'est donc à 10 que nous nous rendrons jusqu'à Mae Rim , proche banlieue de Chiang Maï . Encore une belle aventure !!

Juste le temps de refaire les pansements , aidés par un papy adorable et son épouse , le tout au bord de la route et nous sautons dans un Sorngtaew puis arrivés en ville , un Tuk - Tuk , ce qui fera au total 5 véhicules différents pour parcourir 200 km !  

Réservation des billets d'avion pour Phuket via Air Asia , nous ne nous sentions pas de faire CM > BKK > krabi en Train / Bus . 

Arrivés à Phuket au début de la nuit et esquivé les 124 chauffeurs de Taxi voulant nous conduire à Kata / Karon / Patong / Rawaï ( rayez la mention inutile ) , nous trouvons finalement un chauffeur de type Mickael.....Schumacher........ :aie 


On dit souvent que les Thaïs ont un grand problème avec la conduite , mais là , là c'était le grand délire. 
Dépassements plus qu' hasardeux   à 140 km/h , plusieurs feux rouges pied au plancher , des " Orange , j'accélère " , autant dire que le trajet vers le centre de Phuket fut intense , un rallye urbain de haute volée que dis je, OuterSpace , Sebastien Loeb si tu me lis , gaffe à ton cul ! 
On a même pas payé cher ....lol  ( oui je me permets un lol ) 

Photo qui n'a rien à voir , l'appareil étant rangé depuis l'accident je meuble .. :)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire